L'origine et la découverte du magnétisme

Ce mot n’apparait que vers 1660, mais c’est surtout à partir du XVIIIe siècle qu’il sera utilisé pour évoquer une branche de la physique, il désigne l’étude les propriétés des aimants naturels ou artificiels. Les courants électriques et magnétiques des particules élémentaires fondamentales sont à l’origine du champ magnétique qui engendre ces forces, et toute matière est influencée de manière plus ou moins complexe par la présence d’un champ magnétique. On le nomme magnétisme physique, minéral ou naturel.

 

Cependant, durant l’antiquité déjà, ce phénomène est connu et utilisé au sein de plusieurs civilisations, comme en Chine ou en Grèce où l’on découvre dans la région de Magnésie, une pierre capable d’attire le fer (pierre d’aimant). Sans en comprendre encore les raisons, la population accueille ce phénomène comme étant une manifestation divine et certains textes de cette Grèce Antique évoquent un lien entre l’imposition des mains et cette pierre, appelée Magnétite. Le mot magnétisme sera dérivé du nom de cette région.  Mais c’est en Egypte, à Louxor, que le plus ancien papyrus fut découvert en 1862 par une expédition clandestine.  Datant du XVe siècle avant notre ère sous le règne d’Amenhotep 1er, ce papyrus portant le nom de son propriétaire et traducteur allemand, Georg Moritz Eberg (1837-1898) est toujours conservé à la bibliothèque universitaire de Leipzig (Allemagne).

Mesurant une vingtaine de mètres de long et d’une qualité exceptionnelle, il fait partie des plus anciens traités médicaux mentionnant différentes maladies ou traumatismes avec des diagnostics et remèdes correspondants, dont l’évocation de la pratique du magnétisme ; Il y est écrit « Pose ta main sur la douleur et dis que la douleur s’en aille ».  De nombreux autres documents faisant référence au recours de cette pratique pour soigner ou guérir existent, notamment chez les empereurs romains ou plus près de nous, avec le pouvoir divin que recevaient nos Rois de France de guérir les écrouelles des tuberculeux.

On voit bien dans l’évocation de ces derniers récits non exhaustifs, une forme plus mystique du magnétisme que celui faisant référence à l’étude physique des aimants, cependant, ces deux aspects « Physique ou Minéral » d’une part et « Humain, Universel ou Spirituel » d’autre part, ne doivent pas être perçus comme étant en opposition mais au contraire, appréhendés plutôt d’une manière globale universelle et cohérente. Le lien existe entre le magnétisme minéral et l’influence émanant des corps animaux. Aujourd’hui, des travaux scientifiques ont mis en évidence un rayonnement autour de tout organisme. Le fondement de tout est l’énergie.

S’appuyant sur les fondamentaux du magnétisme des aimants, c’est le célèbre et controversé médecin allemand Franz Anton Mesmer (1734-1815), également connu comme étant à l’origine du développement de l’hypnose, qui publia en 1779 son Mémoire sur la découverte du magnétisme animal (humain) dont les thèses principales étaient les suivantes :

Selon Mesmer, le fluide magnétique universel a pour but de maintenir en vie les êtres vivants.

En étant capté et distribué, il est capable de soulager ou combattre la maladie en restaurant l’harmonie, l’équilibre et le corps.

Contactez-moi pour toute demande d’informations ou toute interrogation. Je vous réponds avec honnêteté et simplicité pour vous aider.